Aborder le reculer

Ce qu'il faut savoir faire pour suivre cet exercice.

  • Etre capable de mettre en avant son cheval.
  • Etre capable d’avoir une bonne réponse aux jambes.
  • Etre capable de dissocier ses aides (mains sans jambes, etc).

Ce que tu vas savoir faire grâce à cet exercice

  • Pouvoir faire reculer son cheval droit de plusieurs foulées.

Comment savoir si l'objectif de la séance a été atteind ?

  • Mon cheval accepte de reculer de plusieurs pas, de manière fluide et sans heurt.
  • Il ne se crispe pas et ne viens pas se bloquer sur la main durant l’exercice.

Organisation de la séance de travail

La séance s’organise entre 20 min et 45 min.

Elle se compose :

  • Une détente
  • 1er exercice
  • 2nd exercice
  • Retour au calme

Elle se réalise dans une aire de travail délimitée.

Matériels pour l'exercice

Une aire de travail délimitée et sans encombres.

Notions importantes pour l'exercice

Le reculer:Le reculer est une allure symétrique, non basculante, marchée, à deux temps par bipèdes diagonaux.

Note sur la séance

Le reculer est un exercice qui peut devenir très compliqué si le cheval y voit un stress ou qu’il ne fonctionne pas bien dans ce dernier.

Le cheval ne doit pas creuser son dos dans l’exercice, ni venir le faire en force, il doit être aussi souple que pour une mise en avant. Si le cheval semble avoir de grande difficulté dans l’exercice, ne pas hésitez à vérifier si ce dernier n’aurait pas des douleurs dans la ligne du dos.

Déroulement de la séance

Détente

Décontracter et assouplir son cheval.

Exercices à réaliser

Au pas, au trot et au galop, sur des lignes droites et courbes. Travailler les transitions et la réponse aux changements de direction.

Observables du cheval

  • Cheval calme, qui fonctionne souplement dans l’ensemble de son corps.
  • À l’écoute de son cavalier. Sans brusquerie dans les changements de direction. Sans tension dans les changements d’allures.

Observables du cavalier

  • Cavalier regardant loin devant lui. Au trot enlevé sinon assis dans sa selle.
  • Préparant sa demande avant de la faire à son cheval.

Aides du cavalier

Pouvoir faire le reculer sur une foulée, de manière calme et sans crispation.

Premier exercice

Réussir à ne pas perdre le contrôle de l’allure avant et après avoir passé un obstacle. Réussir à gérer la direction avant et après le passage d’un obstacle.

Exercices à réaliser

Venir sur une ligne droite, de préférence une largeur. Marquer un arrêt de 3 secondes (minimum 1 seconde). Puis demander à son cheval de reculer d’une foulée. Stopper puis repartir au pas.

Comment bien réaliser l'exercice?

  • Le cheval doit prendre le temps de faire chaque mouvement l’un après l’autre, sans sauter une étape.
  • Cela afin de s’assurer qu’il a bien compris les aides et y réponde bien. Le cheval doit attendre la demande du cavalier pour agir.

Observables du cheval

  • Le cheval est détendu, à l’écoute de son cavalier. Dans le reculer, le cheval garde la nuque au même niveau que dans le pas.
  • Il prend le temps de reculer.

Observables du cavalier

  • Le cavalier reste droit, regarde devant lui. Il prend le temps de placer ses aides pour demande le reculer.
  • Le cavalier ne tire pas sur les rênes pour faire reculer son cheval.
  • Le cavalier ne bloque pas son cheval entre ses aides pour le faire reculer.

Aides du cavalier

  • Pour faire reculer son cheval, le cavalier utilise ses jambes, il agit par pression avec des jambes reculées par rapport à leur action de mise en avant.
  • Il peut venir décontracter la nuque de son cheval si ce dernier se fige.
  • Les rênes sont donc ajustées, prête à agir si le cheval part en avant. Son poids du corps vers l’arrière.

Que faire si le cheval ne donne pas les réponses attendues?

Le plus compliqué réside dans le fait que le cheval ne recule pas. Deux possibilités : – Soit il ne comprend pas. – Soit il ne peut pas reculer. S’il ne peut pas reculer, il faut bien évidemment, chercher la cause de ce blocage. S’il ne comprend pas, il faut insister doucement jusqu’à ce que le cheval propose une solution, même le départ en avant. Dès que le cheval fera même un pas, en arrière, il faudra relâcher la demande et féliciter. Le cheval comprendra ainsi que la pression des jambes à l’arrière veut dire reculer. Il peut être plus facile, dans un premier temps, d’être aidé par une personne à pied qui vient appuyer sur le poitrail ou donner l’ordre vocal + pression avec son corps pour faire reculer le cheval. Petit à petit, le cavalier pourra faire sa demande seul une fois que le cheval aura associé la pression des jambes avec une demande qu’il connaît bien.

Second exercice

Pouvoir faire reculer son cheval droit sur plusieurs pas.

Exercices à réaliser

Venir doubler au pas ou au trot sur une ligne droite. Faire un arrêt puis demander à son cheval de reculer de 3 pas maximum sur cette ligne droite. Repartir au pas ou au trot.

Comment bien réaliser l'exercice?

  • Le cheval doit comprendre que, tant que le cavalier ne relâche pas la pression avec ses jambes, il doit continuer à reculer.
  • De la même façon, il doit comprendre qu’il doit bien reculer droit et non pas en partant à droite ou à gauche avec son arrière-main. Le cavalier doit donc trouver le juste dosage dans l’action de ses jambes, ainsi que le placement de son poids du corps pour aider son cheval à réaliser cet exercice.

Observables du cheval

  • Cheval droit, qui prend le temps de s’arrêter, reculer puis se remettre en avant à la demande de son cavalier.
  • Fluide et sans heurt dans les transitions. Qui recule un pas après l’autre, et non en diagonalisant.

Observables du cavalier

  • Cavalier droit, regardant devant soi. Mains devant soi, sur des rênes tendues, mais pas tirées.
  • Jambes au contact, agissant en arrière pour le reculer et à la sangle pour la mise en avant. Le cavalier ne bloque pas le cheval entre ses aides. Il permet au cheval de reculer en souplesse.

Aides du cavalier

  • Rênes tendues, prête à agir si le cheval avance, mais qui ne tirent pas outre mesure.
  • Jambes au contact prête à agir au besoin. Droit, le plus égal possible dans son poids du corps, prêt à agir si le cheval ne recule pas droit.

Que faire si le cheval ne donne pas les réponses attendues?

  • Le cheval peut avoir une tendance à reculer en partant à droite ou à gauche.
  • Pour cela, il faut anticiper l’action du cheval en créant un couloir dans lequel il va pouvoir se mouvoir. Si le cheval part vers la droite, ferme d’avantage la jambe droite et amener le poids du corps vers la gauche (toujours du côté où l’on souhaite emmener les hanches du cheval).
  • Attention à ne pas le bloquer devant au risque de le faire entrer dans des défenses. Ne pas agir non plus avec les mains et les jambes en même temps.

Fin de séance

Exercices

  • Remise au calme, Au pas et au trot.
  • Ligne droite et courbes avec une encolure basse sur des rênes longues.

But recherché

  • Le cheval doit étendre son encolure vers le bas et marcher dans une allure souple.
  • Enlever toutes les crispations possibles, autant pour le cheval que pour le cavalier.

Récapitulatif de la séance

Laisser un commentaire