Contrôler l’amplitude des foulées de galop dans une ligne à contrat

Ce qu'il faut savoir faire pour suivre cet exercice.

  • Le cavalier doit avoir des notions de cadence et d’amplitude.
  • Il doit pouvoir passer une ligne d’obstacle dans le calme.
  • Savoir galoper en équilibre.

Ce que tu vas savoir faire grâce à cet exercice

  • Ce travail permet d’être maître du galop de sa monture avant, pendant et après le travail d’obstacle. 
  • De contrôler l’impulsion de sa monture. – Accord des aides et indépendances.

Comment savoir si l'objectif de la séance a été atteind ?

  • J’arrive à atteindre l’objectif de foulée que je me suis mis entre le passage de mes deux obstacles, dans le calme.

Organisation de la séance de travail

La séance s’organise entre 20 min et 45 min.

Elle se compose :

  • Une détente
  • 1er exercice
  • 2nd exercice
  • Retour au calme

Elle se réalise dans une aire de travail délimitée.

Matériels pour l'exercice

Carrière fermée

Barres et chandeliers

Plots pour dispositif

Notions importantes pour l'exercice

Cadence: Mesure régulière que le cheval observe dans chacune de ses allures.

Impulsion: désir du cheval, naturel ou acquis, de se porter en avant.

Amplitude: c’est la distance entre deux posés succéssifs d’un même membre

Note sur la séance

Le travail ici est surtout sur le plat, dans le but de parfaire le contrôle du galop du cheval durant un parcours d’obstacle. Il permet de jouer ainsi la montre dans les épreuves de vitesse et de connaître aussi les qualités et défauts, de son cheval, dans ce domaine. C’est un très bon exercice aussi pour sentir les différentes amplitudes de galop que peut prendre son cheval.

Déroulement de la séance

Détente

Pouvoir mobiliser sa monture aux 3 allures

Exercices à réaliser

Aux 3 allures, venir travailler son cheval sur des courbes et lignes droites. Chercher à varier l’amplitude des allures à volonté et à garder un cheval décontracté.

Observables du cheval

  • Cheval dans l’impulsion, devant les jambes de son cavalier.
  • Cheval répondant aux demandes de son cavalier.

Observables du cavalier

  • Cavalier en équilibre sur ses étriers, articulations basses souples et fonctionnant.
  • Contact moelleux avec la bouche du cheval.

Aides du cavalier

Jambes du cavalier pour la direction ainsi que pour la mise en avant. Mais devant soit, sur des rênes fluides, pour la décontraction ; dos droit, regard au loin, épaules en arrière, nombril vers les oreilles de son cheval

Premier exercice

Pouvoir garder une cadence régulière lors du franchissement d’une ligne de 5 foulées

Exercices à réaliser

Venir individuellement franchir la ligne d’obstacle en conservant une cadence régulière. Être en équilibre avant, pendant et après. Passage au galop et compter le nombre de foulées.

Comment bien réaliser l'exercice?

  • Galops de référence, amplitude de foulées régulières, cadence régulière entre les barres.
  • Cavalier comptant le bon nombre de foulées faites. Remplir le contrat de foulées dans chaque ligne.

Observables du cheval

  • Le cheval est calme mais allant tout de même.
  • Il reste à l’écoute de son cavalier en conservant l’allure et la cadence demandée.
  • Il ne se braque pas, ne montre aucun signe de crispation durant tout le déroulement de l’exercice.

Observables du cavalier

  • Cavalier droit, en équilibre sur ses étriers.
  • Regard au loin, après la ligne d’obstacle. Rênes tendues, mais pas tirées Jambes descendues au contact, talons descendus
  • Le cavalier amorti le galop grâce à ses articulations basses, il ne vient pas s’accrocher à la crinière ou se pencher en avant pour trouver son équilibre

Aides du cavalier

  • Son regard pour garder la ligne droite et venir franchir les obstacles.
  • Ses mains et jambes afin de garder le cheval dans un couloir pour la direction et dans une cadence et amplitude, pour le respect de l’exercice

Que faire si le cheval ne donne pas les réponses attendues?

Bien faire attention : le galop doit être pris avant d’arriver face au premier obstacle. Cela veut dire que le galop de référence est pris avant de faire la courbe qui mène à la ligne d’obstacle. Une fois dans la ligne, le cavalier ne doit pas agir pour conserver l’amplitude, mais éviter que celle-ci ne se dégrade. Si la préparation a été bonne, le cavalier n’interviendra pas dans la ligne. Autre point de contrôle, si l’entrée n’était pas bonne sur le premier obstacle, il y a beaucoup de chance que la sortie le soit tout autant. Attention donc déjà à bien mettre des cavalettis pour que l’erreur soit même dure à passer, mais aussi à ne pas se crisper en conséquence. Le cheval reste maître de son corps durant le saut. Le cavalier n’agit qu’avant et après.

Second exercice

Pouvoir varier l’amplitude des foulées sur une ligne d’obstacle, au galop

Exercices à réaliser

Venir franchir la ligne d’obstacles, en variant l’amplitude des foulées. Chercher à faire plus ou moins de foulées, dans la ligne. Bien prévoir avant de venir sur l’exercice. Regard haut et loin, travailler l’amplitude de sa monture dans la courbe avant la ligne, garder les jambes entre les obstacles pour ne pas perdre l’impulsion.

Comment bien réaliser l'exercice?

  • Galops de référence, amplitude de foulée régulière, cadence régulière entre les barres.
  • Cavalier comptant le bon nombre de foulées faites. Remplir le contrat de foulées dans chaque ligne.

Observables du cheval

  • Le cheval est calme mais allant tout de même.
  • Il reste à l’écoute de son cavalier en conservant l’allure et la cadence demandée.
  • Il ne se braque pas, ne montre aucun signe de crispation durant tout le déroulement de l’exercice.

Observables du cavalier

  • Cavalier droit, en équilibre sur ses étriers. Regard au loin, après la ligne d’obstacle. Rênes tendues, mais pas tirées Jambes descendues au contact, talons descendus
  • Le cavalier amorti le galop grâce à ses articulations basses, il ne vient pas s’accrocher à la crinière ou se pencher en avant pour trouver son équilibre

Aides du cavalier

  • Son regard pour garder la ligne droite et venir franchir les obstacles.
  • Ses mains et jambes afin de garder le cheval dans un couloir pour la direction et dans une cadence et amplitude, pour le respect de l’exercice
  • Pour raccourcir l’amplitude, le cavalier se grandit, ferme les doigts sur les rênes, attention de ne pas tirer. Il peut venir s’asseoir au fond de sa selle si cela l’aide. Maintiens de l’allure grâce aux jambes présentes, prête à agir.
  • Pour agrandir l’amplitude, mains devant soit sur des rênes tendues et fluides, le cheval peut avancer le bout du nez. Jambes présentes qui agissent pour demander l’amplitude et la rappeler si le cheval le perd

Que faire si le cheval ne donne pas les réponses attendues?

Bien définir le nombre de foulées avant d’entrer dans la ligne et de ne pas hésiter à compter à voix haute. Attention à ne pas chercher à ralentir son cheval dans la ligne si on a l’impression qu’on ne fera pas le nombre de foulées voulu, le but ici reste d’avoir un galop homogène sur toute la ligne.

Fin de séance

Exercices

  • Marcher au pas rênes longues

But recherché

  • Décontraction du cavalier et du cheval, encolure de l’équidé descendue.

Récapitulatif de la séance

Laisser un commentaire