Epaule en dedans dans une cadence régulière

Ce qu'il faut savoir faire pour suivre cet exercice.

  • Savoir incurver son cheval Marcher – trotter – galoper sur ligne droite et courbes
  • Avoir des notions sur l’épaule en dedans, voir avoir déjà travaillé l’épaule en dedans

Ce que tu vas savoir faire grâce à cet exercice

  • Pouvoir réaliser une épaule en dedans, au pas, sur plusieurs foulées en ayant une cadence régulière.
  • Avoir un cheval qui ne change pas son allure dans le travail sur deux pistes
  • Savoir comment ne pas gêner ton cheval et donc lui faire perdre sa cadence, dans le travail de deux pistes

Comment savoir si l'objectif de la séance a été atteind ?

  • Mon cheval réalise une épaule en dedans sur quelques foulées, au pas, sans changer sa cadence ni se raidir.

Organisation de la séance de travail

La séance s’organise entre 20 min et 45 min.

Elle se compose :

  • Une détente
  • 1er exercice
  • 2nd exercice
  • Retour au calme

Elle se réalise dans une aire de travail délimitée.

Matériels pour l'exercice

Carrière fermée et sans obstacles

Plots pour matérialiser le tracé, au besoin

Notions importantes pour l'exercice

Epaule en dedans : C’est un mouvement dans lequel on maintiens les épaules du cheval sur une piste intérieure tandis que les hanches reste sur la piste, l’angle maximum du cheval sera de 30 degrés d’incurvation.

Note sur la séance

La grande difficulté de l’épaule en dedans réside dans l’angle à adopter, le fait de bien faire la demande avec les jambes et non les mains, ainsi que la conservation d’une cadence régulière, encore plus au pas. L’intérêt ici et de se focaliser sur un point souvent vu comme mineur dans le travail de deux pistes, or, il n’en est rien, bien au contraire. En ne le faisant qu’au pas, on pourra se rendre compte, une fois réussi, que le problème n’est plus présent au trot.

Déroulement de la séance

Détente

Incurver le cheval aux trois allures

Exercices à réaliser

Réaliser des lignes droites et cercles, au pas, trot et galop. À la fin de la détente, venir réaliser des cercles de 10 M au trot et de 12 M au galop, si possible.

Observables du cheval

  • Le cheval est calme, à l’écoute du cavalier. Il est détendu, nuque basse, activité des postérieurs. Il se porte en avant dans l’impulsion.

Observables du cavalier

  • Cavalier droit, regardant loin devant lui Il est descendu dans ses jambes, mains devant soient.
  • Décontracté dans son corps, ne bloquant pas son cheval et adaptant ses demandes à son cheval.

Aides du cavalier

Cercle à droite, rêne directe droite, jambe droite à la sangle entretenant l’impulsion, favorisant l’incurvation, éloigne le cheval de l’intérieur du cercle. La jambe gauche isolé maintient les hanches sur le cercle.

Premier exercice

Pouvoir agrandir le cercle

Exercices à réaliser

Définir un coin de l’aire de travail, qui servira de point de base pour le cercle. Placer un plot à son niveau, puis deux autres plots un peu plus loin, comme pour faire un passage pour dessiner un très grand cercle en partant du coin. Venir sur le premier petit cercle définit puis, tout en restant sur le cercle, éloigner son cheval comme pour agrandir le cercle. Au fur et à mesure, agrandir le cercle pour venir passer entre les plots. Le but et d’agrandir le cercle de manière régulière, comme un escargot.

Comment bien réaliser l'exercice?

  • Le cheval doit répondre à la demande du cavalier en poussant son cercle grâce au poids du corps du cavalier ainsi qu’à l’action de la jambe intérieure.
  • Le cavalier peut garder une légère rêne d’ouverture pour conserver le pli du cheval.

Observables du cheval

  • Cheval calme, sur le cercle, incurvé légèrement, mais sans cassure au niveau de la nuque.
  • Le cheval ne fuit pas sur son cercle, il épouse naturellement la forme grandissante de ce denier en décrivant un tracé similaire entre ses antérieurs et ses postérieurs.

Observables du cavalier

  • Le cavalier est droit et regarde devant lui. Il ne bloque pas son cheval, ni avec ses mains, ni avec son assiette.
  • Il pousse son cheval avec sa jambe intérieure et non pas avec sa rêne.

Aides du cavalier

  • Jambe intérieure pour pousser le cheval à agrandir son cercle. Rênes tendues, mais pas tirer.
  • Légère rêne d’ouverture intérieure pour le pli, la rêne extérieure est tendues, mais elle laisse passer l’épaule extérieure. La main est donc vers la bouche de son cheval.
  • Assiette qui accompagne le pas. Poids du corps légèrement sur l’extérieur pour permettre au cheval d’agrandir son cercle naturellement.

Que faire si le cheval ne donne pas les réponses attendues?

Si le cheval semble avoir du mal à agrandir le cercle, chercher à gagner en réponse à la jambe intérieure plutôt que de tirer les épaules du cheval avec les rênes (ce qui empêcherait la bonne réalisation de l’exercice suivant). Pour ce faire, si le cheval à du mal à se pousser sur la jambe, ben faire attention à son poids du corps, mettre la jambe et stick de manière brève juste derrière la jambe. Pour ce faire, si le cheval à du mal à se pousser sur la jambe, ben faire attention à son poids du corps, mettre la jambe et stick de manière brève juste derrière la jambe. Les rênes sont là pour empêcher le cheval de trop partir en avant, mais pas le bloquer pour autant, tant qu’il ne donne pas de réponse. Quand il répond bien, même quelques foulées, relâcher la jambe et féliciter. Le dosage de la jambe dépend de votre attente.

Second exercice

Pouvoir marcher quelques foulées au pas, en contre épaule en dedans, dans une cadence régulière.

Exercices à réaliser

Toujours en prenant en référence le cercle de base du 1er exercice, venir le réaliser sur un diamètre de 10 M puis, partir en épaule en dedans sur plusieurs foulées sur la longueur. Une fois réaliser, remettre droit le cheval sur la piste en ramenant les épaules devant les hanches du cheval.

Comment bien réaliser l'exercice?

  • Bien commencer à préparer l’épaule en dedans, en plaçant ses aides durant le cercle de 10 M.
  • Regarder loin, poids du corps sur l’extérieur, mais sans décoller la jambe extérieure pour autant qui doit être présente pour l’impulsion (demander avec les 2 jambes agissant simultanément)

Observables du cheval

  • Cheval en incurvation légère vers l’intérieur
  • Le cheval n’est pas tordu ente son avant et arrière-main.
  • Le cheval croise ses postérieurs qui restent sur la piste, seul l’avant est légèrement en dehors de la piste.

Observables du cavalier

  • Le cavalier est droit, il regarde où il va.
  • Son poids du corps est un côté où il souhaite emmener les hanches de son cheval. Le cavalier ne tire pas sur sa rêne intérieure et ne bloque pas sa rêne extérieure.
  • Il reste souple, décontracté et accompagne le mouvement du dos de son cheval afin de conserver l’allure régulière.

Aides du cavalier

  • La jambe intérieure du cavalier sert de repère au cheval pour l’épaule en dedans.
  • Le cheval vient s’enrouler autour pour l’incurvation, mais aussi pour le mouvement et c’est le poids du corps du cavalier qui le fait partir sur l’extérieur.
  • La rêne intérieure doit être détendue, elle décontracte la nuque du cheval.
  • La rêne extérieure canalise les épaules, elle crée une sorte de barrière tout en ne bloquant pas l’épaule extérieure. Elle doit donc rester fluide, même si tendue. Le cavalier regarde là où il souhaite aller, plaçant ainsi ses épaules dans le bon sens et donnant la direction au cheval.
  • Son bassin accompagne le dos du cheval afin de ne pas bloquer le mouvement.
  • Jambe extérieure reculé pour appeler le postérieur au besoin, mais surtout pour faire une sorte de barrière aux hanches.
  • Les deux jambes agissent ensemble pour remettre le cheval en avant.

Que faire si le cheval ne donne pas les réponses attendues?

  • Le plus dure reste de conserver la cadence régulière, attention pour cela à ne pas avoir un angle trop fort, il vaut mieux un léger pli qu’un cheval coupé en 2.
  • De même, faite attention à ne pas bloquer le cheval avec vos mains ou votre assiette. Souvent, la perte de cadence vient du blocage que créer, très souvent involontairement, le cavalier. Garder à l’esprit que le plus important est le mouvement en avant et ensuite, viens la figure.
  • En procédant ainsi, vous aurez plus de chance de réaliser une épaule en dedans, en cadence, parfaite.

Fin de séance

Exercices

  • Retour au calme

But recherché

  • Rênes longues, au pas.
  • Le cheval étend son encolure et marche calmement.

Récapitulatif de la séance

Laisser un commentaire