Initiation aux longues-rênes

Ce qu'il faut savoir faire pour suivre cet exercice.

  • Pouvoir longer son cheval enrêné et/ou en liberté.
  • Pouvoir toucher son cheval sur l’ensemble de son corps, sans stress de sa part.
  • Pouvoir se déplacer autour de son cheval sans stress de sa part.

Ce que tu vas savoir faire grâce à cet exercice

  • Pouvoir commencer à essayer les longues rênes avec ton cheval. Le faire tourner autour de soi avec les longues rênes sur le dos et sur les jarrets.

Comment savoir si l'objectif de la séance a été atteind ?

  • Mon cheval longe de manière calme et sereine, ou que soit placé la longue-rêne extérieure, sur son corps.

Organisation de la séance de travail

Il s’agit d’une séance de découverte pour le cavalier et/ou le cheval. Cette dernière ne doit pas excéder 20 min. Chercher à varier le plus possible la main gauche et main droite.

Matériels pour l'exercice

Filet et ou licol Surfaix Longues-rênes ou deux longes pour longer Une aire de travail de pas plus de 20 M de diamètre.

Notions importantes pour l'exercice

Les longues-rênes s’accroche sur le mors directement, tel des rênes. Elles passent ensuite dans le surfaix par de gros anneaux qui permettent de coulisser.

Attention, les anneaux ne doivent pas être placés trop haut, le mieux est au niveau de la pointe de l’épaule du cheval, afin de lu permettre d’avoir une attitude basse ou haute.

Note sur la séance

Il s’agit d’une phase de mise en confiance sur un nouvel exercice. Dans ce genre de cas, il ne faut pas chercher à aller trop vite, même si le cheval semble accepter et comprendre facilement. Prenez donc bien le temps de longer le cheval ainsi et quand ce dernier et parfaitement détendu, vous pourrez passer à la phase suivante sans heurt.

Déroulement de la séance

Exercice

Pouvoir longer son cheval aux deux mains et aux trois allures avec les longues rênes. La longue-rêne extérieure passant sur le dos, puis sur les jarrets.

Exercices à réaliser

Sur un cercle de 20 m de diamètre max et 10 m de diamètre minimum, longer son cheval aux 3 allures en commençant par faire passer la longue-rênes sur le dos du cheval (attention à ce qu’elle ne se coince pas dans le tapis), puis, sur les jarrets du cheval. Bien réaliser l’exercice aux deux mains.

Comment bien réaliser l'exercice?

  • Envoyer son cheval sur le cercle, comme pour une longe classique.
  • Venir doucement prendre le contact sur la rêne extérieure
  • Une fois que le cheval accepte, sans se bloquer, la pression sur la rêne extérieure, venir le stopper, descendre la rêne sur les jarrets (bien faire la désensibilisation avant) puis le faire repartir sur le cercle.
  • Ne pas hésiter à bouger la rêne extérieure pour être sûr que le cheval n’est vraiment pas peur de cette rêne ni de son contact sur ses jarrets.

Observables du cheval

  • Le cheval est détendu, il avance d’un pas calme et serein.
  • Il ne tire pas sur ses rênes et ne montre pas des signes de défense à chaque action de l’humain.
  • Il change d’allure à la demande de l’humain. l’obstacle.

Observables du cavalier

  • Le cavalier regarde son cheval.
  • Il dose sa demande entre la main droite et la main gauche, comme s’il était à cheval.
  • Il fait les demandes orales, puis, au besoin, agit avec son corps pour faire changer d’allure à son cheval.
  • Il tient ses guides comme des rênes à cheval.
  • Il prend le temps de vérifier que son cheval accepte le contact avant de changer la place des rênes sur le cheval.

Aides du cavalier

  • Sa voix, son regard. Sa posture droite.
  • Mains devant soi, pouvant rallonger ou raccourcir les rênes au besoin.
  • L’humain garde la même attitude que s’il était en train de longer son cheval.

Que faire si le cheval ne donne pas les réponses attendues?

La grosse difficulté, dans un premier temps, et dans le fait de tenir le flot de rênes. Sérieusement, on ne sait jamais trop quoi en faire !

Bien faire attention à ne pas l’enrouler autour de soi, si le cheval tire, cela peut être très dangereux.

La pression sur la tête du cheval est plus forte au longues-rênes qu’avec des rênes classiques. Attention donc à être plus délicat. Si le cheval se bloque ou part trop fort vers l’avant, il vaut mieux lâcher puis reprendre plus tard qu’essayer de le retenir.

Récapitulatif de la séance

Laisser un commentaire