Maintenir l’équilibre dans un virage, à l’obstacle

Ce qu'il faut savoir faire pour suivre cet exercice.

  • Pouvoir marcher, trotter et galoper avec son cheval.
  • Pouvoir le diriger sur le plat, sans heurt Pouvoir sauter un obstacle isolé dans le calme Pouvoir diriger son cheval avant et après avoir passé un obstacle.
  • Connaître et savoir utiliser les aides de l’incurvation.

Ce que tu vas savoir faire grâce à cet exercice

  • Comprendre l’intérêt de travailler sur la courbe pour aborder correctement son obstacle.
  • Comprendre l’intérêt de travailler sur la courbe pour remettre en ordre après le passage d’un obstacle.
  • Savoir utiliser la courbe comme solution à la perte de contrôle plutôt qu’une manière coercitive.

Comment savoir si l'objectif de la séance a été atteind ?

  • Le cavalier arrive à diriger son cheval avant est après le passage d’un obstacle.
  • Le cavalier a compris la notion d’équilibre à l’obstacle et l’importance de la courbe dans ce travail.

Organisation de la séance de travail

La séance s’organise entre 20 min et 45 min.

Elle se compose :

  • Une détente
  • 1er exercice
  • 2nd exercice
  • Retour au calme

Elle se réalise dans une aire de travail délimitée.

Matériels pour l'exercice

Barres, chandeliers et plots

Pouvoir monter deux obstacles.

Plots pour matérialiser l’espace pour réaliser les cercles

Notions importantes pour l'exercice

Équilibre du cavalier : absence de mouvement involontaire de la part du cavalier.

Équilibre du cheval : se dit d’un cheval ayant une juste répartition de sa masse, vers l’objectif à atteindre.

La courbe permet de travailler l’équilibre de son cheval, de manière générale, mais aussi dans le passage d’un obstacle.

Note sur la séance

La qualité de l’abord dépend très souvent de la qualité du tournant qui précède l’obstacle.

Comme sur le plat, le tournant permet de remettre en ordre grâce aux aides de l’incurvation.

Déroulement de la séance

Détente

Échauffer son cheval Vérifier que le cheval répond bien aux demandes de changement d’allure et de changement de direction.

Exercices à réaliser

Réaliser des transitions entre les allures. Arrêt, pas, trot et galop. Faire des changements de direction et travailler sur des cercles de différentes tailles Travailler aux deux mains.

Observables du cheval

  • Le cheval doit répondre assez rapidement aux demandes du cavalier.
  • Sur les cercles et changements de direction, le cheval ne se couche pas à l’intérieur.
  • Le cheval n’accélère pas et ne décélère pas l’allure sans la demande du cavalier.

Observables du cavalier

  • Le cavalier regarde loin devant lui.
  • Il prévoit à l’avance ce qu’il va demander au cheval, sans le surprendre.
  • Il varie les demandes pour ne pas perdre l’attention de son cheval. Ses rênes sont tendues, mais sans tirer sur la bouche du cheval.
  • Ses jambes sont au contact, mais pas bloquées.
  • Il peut travailler assis, mais aussi en équilibre.

Aides du cavalier

Sur les courbes :

  • Regard loin
  • Jambe intérieure à la sangle et présente
  • Rêne d’ouverture et rêne extérieure tendue
  • Accompagne avec son bassin ou maintien de la position équilibre sur ses pieds.

Sur les lignes droites :

  • Regard loin
  • Rênes tendues de manière égale
  • Jambe au contact, de manière égale
  • Les jambes agissent ensemble si besoin
  • Assis en accompagnant avec le bassin ou en équilibre sur les étriers

Premier exercice

Réussir à ne pas perdre le contrôle de l’allure avant et après avoir passé un obstacle. Réussir à gérer la direction avant et après le passage d’un obstacle.

Exercices à réaliser

Réaliser un cercle de 15 m, prendre le galop sur ce cercle, passer l’obstacle puis reprendre un cercle de 15 m juste après.

Comment bien réaliser l'exercice?

  • Le cheval doit garder un galop de référence.
  • Le cheval doit être à l’écoute du cavalier, pour l’allure et la direction.
  • Si le cheval sort de son galop de référence, il doit y revenir rapidement grâce à la demande du cavalier.

Observables du cheval

  • Le cheval galope calmement.
  • Il suit les demandes de son cavalier.
  • Il suit le tracé demandé par son cavalier.
  • Il ne change pas son galop sur les cercles et très peu, voire pas du tout devant et derrière l’obstacle.

Observables du cavalier

  • Le cavalier est droit, regard loin.
  • Jambes aux contacts, qui agissent si besoin.
  • Rênes tendues sur des mains légères qui accompagnent l’encolure du cheval.
  • Le cavalier accompagne avec son assiette le cheval.
  • Le cavalier est fluide dans ses articulations et dans ses muscles.

Aides du cavalier

  • Le regard pour la direction.
  • La jambe intérieure pour l’incurvation, ainsi qu’une rêne d’ouverture.
  • Les deux rênes symétriques pour passer l’obstacle.

Que faire si le cheval ne donne pas les réponses attendues?

Si le cheval accélère après l’obstacle :

  • Ralentir en se redressant. Au prochain passage, penser à faire très attention à ne pas tirer sur les rênes avant de sauter.
  • Le mettre sur un cercle moyen et, grâce à l’incurvation et le calme, le faire revenir dans un galop calme voir un trot si le cheval est trop difficile à calme.

Si le cheval est trop compliqué à gérer au galop dans l’exercice :

  • Faire l’exercice au trot.
  • Travailler d’abord le parcours avec une barre au sol, voir aucune barre.

Si le cheval perd son galop dans la courbe :

  • Faire un cercle plus grand.
  • Bien accompagner le galop, avec son assiette et travailler le galop sur le cercle pour ne pas « porter » le cheval dans son allure.

Second exercice

Enchainer deux obstacles avec, entre les deux, une phase de travail sur des cercles

Exercices à réaliser

Faire un cercle de 15 m, passer un obstacle, réaliser deux autres cercles de 15 m à la suite puis repasser un obstacle et enfin, finir sur un cercle de 15 m.

Comment bien réaliser l'exercice?

  • S’assurer que le cheval conserve le même galop de référence durant tout l’exercice.
  • Réaliser les cercles en respectant bien le tracé.
  • Venir droit sur les deux obstacles et pouvoir reprendre son cheval dans le galop sans que ce dernier ce braque ou cherche à embarquer.

Observables du cheval

  • Cheval calme, à l’écoute de son cavalier.
  • Droit, en équilibre, qui ne tracte pas ou ne perd pas son allure.
  • Incurvé sur la jambe du cavalier, dans les courbes.

Observables du cavalier

  • Cavalier détendu, qui regarde au loin.
  • Prépare ses courbes avant de les réaliser. Prends le temps de venir sur ses obstacles.
  • Capable de diriger son cheval dans ses cercles et sur les obstacles sans tirer ou crispation.

Aides du cavalier

  • Regard le plus loin possible.
  • Jambe intérieure pour l’incurvation dans les courbes.
  • Jambes symétriques dans les lignes droites.
  • Rênes tendues, mais pas en train de tirer.
  • Rêne d’ouverture pour les cercles.
  • En équilibre où assis, en suivant bien le mouvement du cheval, ne pas bloquer avec son assiette.

Que faire si le cheval ne donne pas les réponses attendues?

  • Si le cheval embarque, ne pas chercher à reprendre l’obstacle suivant. Rester sur des cercles et ne pas chercher à ressauter un obstacle tant que le cheval n’est pas serein.
  • Si le cheval perd son activité dans les cercles, travailler sur cette partie en particulier avant de revenir sur la partie sautée de l’exercice. Voire, revenir dans une autre séance sur cette partie.

Fin de séance

Exercices

  • Retour au calme.
  • Marcher au pas, au trot si le cheval reste dans un trot calme.
  • Laisser le cheval étendre son encolure.

But recherché

  • Le cheval doit se détendre et s’étirer physiquement.
  • Il doit revenir dans un état de calme, à tout niveau.

Récapitulatif de la séance

Laisser un commentaire