Pousser les épaules de son cheval

Ce qu'il faut savoir faire pour suivre cet exercice.

  • Pouvoir marcher avec son cheval en main
  • Pouvoir le toucher partout sur le corps + avec le stick
  • Avoir des notions sur l’utilisation de l’énergie avec son corps

Ce que tu vas savoir faire grâce à cet exercice

  • Réussir à pousser les épaules de son cheval

Comment savoir si l'objectif de la séance a été atteind ?

  • Mon cheval accepte de déplacer ses épaules, selon ma demande, sans déplacer ses postérieurs et sans heurt.

Organisation de la séance de travail

L’exercice se déroule sur plusieurs micros séance. À chaque nouvelle bonne réponse du cheval, il vaut mieux arrêter et le féliciter pour reprendre un peu plus tard, que vouloir en faire trop d’un coup.

Matériels pour l'exercice

Un espace de travail délimité

Un licol – stick de travail

Notions importantes pour l'exercice

Énergie:

Note sur la séance

L’idée est que le cheval tourne ses épaules en gardant le plus fixement possible ses postérieurs. Ils lui servent de pivot sur lequel il fait pivoter l’avant-main. Attention cependant à ne pas le bloquer, risquant de le mettre debout, un léger mouvement vers l’avant est toléré et apprécié par rapport à un mouvement vers l’arrière.

Déroulement de la séance

Exercice

Demander au cheval de pousser ses épaules

Exercices à réaliser

À notre demande, le cheval doit pousser ses épaules comme pour éviter de s’approcher de nous-même.

Comment bien réaliser l'exercice?

Pour ce faire, il faut commencer la demande en tapotant un point précis de l’épaule (à votre convenance, mais faite en sorte de garder le même à chaque fois). Monter en pression doucement et dès que le cheval fait mine de bouger les épaules vers l’extérieur, arrêter toute demande et féliciter. Pour éviter que le cheval parte en avant ou recule, ne pas hésiter à tenir le licol et mettre en pression quand le cheval ne trouve pas la bonne réponse. Le cheval doit croiser ses antérieurs pour bien réussir l’exercice. Au fur et à mesure, retirer le contact physique et ne fonctionner qu’avec son corps en fixant du regard le point choisi et en se grandissant comme pour faire fuir les épaules.

Observables du cheval

Le cheval est calme, à l’écoute. S’il ne répond pas correctement, il cherche tout de même une solution à la demande. Il se déplace vers l’extérieur en bougeant le moins possible ses postérieurs, comme s’il tournait sur eux.

Observables du cavalier

Le cavalier est droit, grandit dans son corps. Il garde le regard fixe sur un point définit sur l’épaule de son cheval. Il monte la pression si le cheval ne fait rien, doucement, mais clairement. Il reste calme et cherche d’abord à utiliser son énergie avant son corps pour faire bouger le cheval. Il relâche la pression dès qu’il a une réponse positive.

Aides du cavalier

  • Son énergie, l’aura qu’il dégage, son corps tout entier ainsi que l’attitude qu’il a face à son cheval.
  • Sa volonté, elle doit être de fer

Que faire si le cheval ne donne pas les réponses attendues?

Dès que le cheval ne répond pas comme nous le souhaitons, il faut fermement lui faire comprendre que ce n’est pas la bonne réponse attendue. Attention, ferme ne veut pas dire violent. Il faut dire « NON » sur un ton sec et agir par une pression breve, mais sèche, sur le licol en règle général. Il ne faut pas bloquer le cheval ou le contraindre, dans ce cas-là, nous perdrions sa motivation. Surtout, bien penser à récompenser ++ quand le cheval commence à donner une bonne réponse. Il faut être le plus clair possible pour lui faire comprendre qu’il est sur la bonne voie.

Récapitulatif de la séance

Laisser un commentaire