Transition trot – pas – arrêt.

Pré-requis

  • Cheval et cavalier capable de réaliser des transitions entre le trot et le pas, mais aussi entre le pas et l’arrêt.
  • Je sais demander des transitions dans le calme et la décontraction, en utilisant les aides avec fluidité.

But de la séance

  • Être capable de réaliser une transition Trot-pas-arrêt sur la ligne du milieu (aussi appelé arrêt progressif sur les protocoles de dressage).
  • Être capable de réaliser des transitions progressives entre l’arrêt, le pas et le trot.

Organisation de la séance

  • La séance se déroule entre 20 min et 45 min maximum.
  • Elle se déroule en 4 étapes : la détente suivie de 2 exercices et une cession de remise au calme.
  • Il est préférable d’avoir un espace clos, de préférence, dans le calme. 



Dispositif

  • Barre au sol pour matérialiser la ligne du milieu.

  • Plots pour matérialiser les points de transitions, ou pour matérialiser la ligne du milieu.



Comment savoir si ma séance a été efficace?

  • Mon cheval accepte de réaliser la transition sans mouvement brusque, sans se « braquer » et sans heurt.
  • Je suis capable de lui demander la transition le plus discrètement possible dans mes aides et en étant souple et décontracté dans mon corps.

Déroulement de la séance

Détente

  • La détente va permettre d’échauffer le cheval et de s’assurer que ce dernier comprend bien nos demandes de changements d’allure.
  • Détente aux trois allures.
  • Sur des grands cercles et des lignes droites, détendre d’abord à chaque allure en permettant au cheval détendre son encolure vers le bas et en ayant une cadence régulière.
  • Une fois échauffé, remonter sur ses rênes, sans tirer. (Garder les mains devant soi (devant le pommeau de la selle)).
  • Commencer à demander des changements d’allure, dans le calme et la décontraction. Le but de la détente est de vérifier que le cheval répond bien aux aides.
  • Transitions montantes : jambes en pression et au contact pour changer d’allure (enlever la pression quand le cheval part tout en gardant les jambes près du cheval). Mains devant soi, contact léger sur les rênes. Buste droit, regard loin.
  • Transitions descendantes : se grandir dans son buste, tirer légèrement sur les rênes, au besoin.

Premier exercice

  • Transitions pas et trot sur un cercle.
    Inclure quelques transitions avec l’arrêt.
  • Se mettre sur un grand cercle. Environ 20M de diamètre. Le cercle permet d’éviter que le cheval ne se précipite ou embarque. Cela vous permet aussi de vous concentrer davantage sur la transition, une fois le cheval installé sur le cercle.
  • Sur les points définis par des plots, faire une transition. D’abord, travailler sur du pas et du trot (trot enlevé et trot assis). Le but est que le cheval soit réactif à la demande et qu’il garde son impulsion dans les transitions. Le pas doit être actif mais pas précipité. Le trot doit être cadencé.
  • Bien le faire aux deux mains.
  • Si le cheval réagit bien, ajouter l’arrêt en gardant bien l’ordre arrêt-pas-trot et trot-pas-arrêt.
  • Important de bien faire au moins trois foulées de pas avant d’aller chercher l’arrêt. Si cela n’est pas possible pour pouvoir respecter les plots, ne pas faire l’arrêt et attendre le prochain point de transition.
  • Le cheval doit s’arrêter sans peser sur les rênes et sans changer son attitude globale.
  • Le départ dans le pas doit être franc, mais ne pas tomber dans le trot, bien faire au minimum deux foulées de pas avant de demander le trot.
  • Si vous êtes satisfait du travail, ne pas hésiter à demander le galop après le trot de temps à autre, pour varier et commencer à travailler la suite.

Second exercice

  • Transitions trot-pas-arrêt-pas-trot sur une ligne droite.
  • La ligne droite se fait en dehors de la piste, de préférence au milieu de l’air de travail. Si possible, sur une longueur. Si le cheval chauffe trop sur l’exercice, il est possible de l’adapter dans une largeur.
  • Il est possible de matérialiser la ligne du milieu afin de ne pas se bloquer sur la direction, en matérialisant la ligne avec des barres au sol ou des plots.
  • Venir au trot sur la ligne du milieu. Une fois le cheval droit sur la ligne, demander le pas, puis deux foulées de pas réalisées, demander l’arrêt. Tenir trois secondes, puis demander le pas. Faire deux foulées puis passer au trot.
  • L’ensemble des transitions doit être fluide, sans heurt. Le cheval doit rester droit même à l’arrêt. Les allures doivent être franches et régulières.
  • Le cavalier ne doit pas bloquer avec ses mains et garder ses jambes au contact tout en ayant le regard le plus loin possible.

Fin de séance

  • Finir la séance quand les transitions sur la ligne droite sont propres, réalisées dans le calme et la décontraction.
  • Si cela est trop compliqué, se concentrer sur une seule transition et finir la séance quand cette dernière est faite dans le calme et la sérénité.
  • Ne pas hésiter à travailler les autres transitions au cours d’autres séances.
  • Retour au calme, détente et souplesse du cheval.
  • Rênes longues, laisser le cheval étendre son encolure au pas et marcher tranquillement. 

Récapitulatif de la séance

Laisser un commentaire