Voir ses foulées à l’obstacle.

Ce qu'il faut savoir faire pour suivre cet exercice.

  • Pouvoir passer un obstacle dans le calme.
  • Pouvoir demander le galop et reprendre le trot.
  • Pouvoir être calme, sur son cheval, pour passer son obstacle. Savoir sentir les foulées de galop de son cheval.

Ce que tu vas savoir faire grâce à cet exercice

Réussir à voir la foulée d’appel pour sauter son obstacle et ne plus risquer la georgette ou le taxi.

Comment savoir si l'objectif de la séance a été atteind ?

  • J’arrive à bien accompagné mon cheval quand il aborde son obstacle.
  • Je ne me fais plus surprendre par sa foulée d’appel.

Organisation de la séance de travail

La séance s’organise entre 20 min et 45 min.

Elle se compose :

  • Une détente
  • 1er exercice
  • 2nd exercice
  • Retour au calme

Elle se réalise dans une aire de travail délimitée.

Matériels pour l'exercice

Barres pour créer un obstacle.

Plots pour matérialiser la ligne droite devant l’obstacle.

Notions importantes pour l'exercice

Foulée d’appel : foulée que le cheval prend pour sauter l’obstacle. Moment où le cheval va commencer son saut.

Abord d’un obstacle : façon dont le cheval va arriver face à son obstacle pour le passer, ou non.cheval, de manière générale, mais aussi dans le passage d’un obstacle.

Note sur la séance

La séance est un début dans le travail de l’abord parfait. Il permet de commencer à voir comment son cheval aborde son obstacle, pour, par la suite, réussir à travailler son abord exact.

Déroulement de la séance

Détente

Détendre le cheval et commencer à le gymnastiquer sur le passage des barres.

Exercices à réaliser

  • Au pas, au trot et au galop.
  • Travailler aux deux mains.
  • Sur des grandes courbes et des lignes droites.
  • À la fin de la détente, venir passer, au trot, une barre au sol, puis un petit obstacle.
  • Finir en faisant un passage à chaque main, au galop.

Observables du cheval

  • Le cheval doit être décontracté, nuque basse, mâchoire non crispée.
  • Il doit conserver l’allure demandée, ne pas la perdre, ne pas l’accélérer.
  • Il doit conserver son calme, au passage de l’obstacle.

Observables du cavalier

  • Cavalier en équilibre au galop et trot enlevé. Regard loin.
  • Épaule en arrière et descendues.
  • Mains qui accompagnent la bouche du cheval.
  • Jambes au contact, mais pas crispé.

Aides du cavalier

  • Mains devant soi. Regard qui précède le cheval.
  • Dos droit, même en équilibre. Jambes près du cheval, prêtes à agir, au besoin.
  • Mains posées sur la crinière du cheval, durant le saut.

Premier exercice

Pouvoir compter le nombre de foulées avant de venir franchir son obstacle.

Exercices à réaliser

Venir sauter l’obstacle en comptant le nombre de foulées à l’abord, à partir d’un point donné.

Comment bien réaliser l'exercice?

  • Mettre un plot à plusieurs foulées du passage de son obstacle (pas de distance précise, mais au moins 4 foulées de préférence).
  • Prendre le galop avant ce plot. Une fois au niveau du plot, compter les foulées jusqu’au passage de l’obstacle.
  • Il est possible de compter aussi la foulée d’appel, mais bien l’identifier comme tel.

Observables du cheval

  • Cheval calme dans son galop.
  • Cheval qui ne change pas son galop face à l’obstacle.

Observables du cavalier

  • Cavalier en équilibre sur ses étriers, au galop.
  • Cavalier décontracté.
  • Cavalier qui regarde loin, et non pas l’obstacle.
  • Cavalier présent, mais pas en tension sur le cheval, qui ne le bloque pas.

Aides du cavalier

  • Le cavalier garde les rênes tendues, mais pas tirer.
  • Le regard loin, pour ne pas risquer de regarder vers le bas et changer le galop du cheval.
  • Jambes au contact, présente, mais pas en tension.
  • Cavalier souple sur ses articulations basses pour bien accompagner le galop de son cheval.
  • Le cavalier compte les foulées à voix hautes ou dans sa tête.

Que faire si le cheval ne donne pas les réponses attendues?

  • Pas d’attente particulière du cheval. Si ce dernier accélère ou prend le mors devant l’obstacle, revenir sur un exercice en corrélation avec ce problème. Il n’est pas possible de travailler correctement sinon.
  • Si le cheval ralentit, garder les jambes pour intervenir, au besoin, mais ne pas mettre des « coups de talons » juste devant l’obstacle.

 

Bien penser que dans cet exercice, on se concentre surtout sur le cavalier et non pas sur le cheval.

Second exercice

Pouvoir prévoir la foulée d’appel de son cheval

Exercices à réaliser

  • Sur la même ligne, venir franchir l’obstacle en prenant la même distance en ligne droite, que sur le précédent exercice.
  • Une fois sur la ligne, venir compter, mais cette fois-ci, en décompte, pour que la foulée 0 corresponde à la foulée d’appel.

Comment bien réaliser l'exercice?

  • Reprendre le même dispositif que pour le précédent exercice.
  • Essayer de faire le même tracé, ne le changer (en augmentant la ligne droite ou en la raccourcissant, devant l’obstacle) que si vous êtes à l’aise dans l’exercice.
  • Ne pas chercher à jouer sur la manière dont le cheval aborde son obstacle.
  • Compter, à voix haute ou voix basse, en décompte pour arriver à 0 au moment de la foulée d’appel.

Observables du cheval

  • Cheval calme
  • Cheval conservant sa cadence à l’abord de l’obstacle.
  • Cheval à l’écoute de son cavalier dans son galop.

Observables du cavalier

  • Cavalier calme.
  • Cavalier commençant son décompte au niveau du plot et le finissant avant son saut.
  • Cavalier qui accompagne son cheval dans son galop et son saut.
  • Cavalier en équilibre, au galop.

Aides du cavalier

  • Regard loin.
  • Mains accompagnant la bouche du cheval.
  • Jambes au contact, prêtes à agir au besoin.
  • En équilibre sur ses pieds, souple dans ses articulations.

Que faire si le cheval ne donne pas les réponses attendues?

Idem que pour le premier exercice, si le cheval ne peut passer calmement son obstacle, revenir sur un autre exercice, car cela rend celui-ci difficile.

On se concentre sur le fait que le cavalier doit pouvoir compter le nombre de foulées que son cheval va faire pour arriver à sauter son obstacle afin de voir sa foulée d’appel.

Fin de séance

Exercices

Remise au calme, au trot, puis au pas. Laisser le cheval étendre son encolure et le faire marcher sur de grands cercles et des lignes droites.

But recherché

  • Décontraction.
  • Calme.
  • Sérénité, de la part du cheval et du cavalier.

Récapitulatif de la séance

voir ses foulées à l'obstacle

Laisser un commentaire